Veni Vidi Vici

Vincent Wirtgen & Julien Charlier avaient remporté BueRun 2015 et, avec leur victoire, la chance de participer au Red Bull 400. Renaud Croix revenait sur leur performance dans la Dernière Heure / Les Sports.

C’était fin août, en Autriche, à Bischofshofen, un des quatre tremplins de la célèbre tournée. Suite à leur victoire au sprint à BueRun, Vincent Wirtgen et Julien Charlier avaient obtenu de l’organisation un pass pour la Red Bull 400.

Le concept ? Tout simple : remonter en courant les 400 m de la piste et du tremplin. Facile, pourrait-on dire, sauf que cette épreuve est, selon les magazines spécialisés, une des sept plus dures au monde. Au plus fort de la montée, la pente est de 79% ! « Il y a d’abord l’esprit Red Bull avec tout ce qui gravite autour de la course. C’est très pro, très enjoué, très convivial », expliquait Vincent. « Il y a 9 vagues de qualification pour la finale. Nous sommes partis dans la dernière vague et nous avons fini 1er et 2e, à la grande stupéfaction des organisateurs qui ne s’attendaient pas du tout à un tel résultat des deux petits Belges. »

Après avoir un peu récupéré, les deux amis étaient déjà prêts pour l’ultime montée extrême, face aux meilleurs grimpeurs mondiaux. « On a eu moins de temps pour récupérer, mais on a quand même bien tiré notre épingle du jeu en finissant 18e (Wirtgen) et 19e (Charlier) de cette dernière manche. Le vainqueur a mis 3.17 et nous 4.03 et 4.06 pour gagner le haut du tremplin. Ju étais plus rapide sur la première partie mais je le repassais sur le final, dans la zone bétonnée. On a passé un bon moment en course et, surtout, nous sommes restés 5 jours sur place, à profiter de la montagne pour faire quelques sorties magnifiques. On est content de notre performance car, il faut le savoir, sur place, c’est quelque 1.200 coureurs qui s’engagent dans cette épreuve de folie, soit en équipe de 4 (un coureur tous les 100 m), soit en solo. »

Les deux compères ont vécu une nouvelle aventure humaine et sportive et auront sans doute encore d’autres expériences extrêmes à vivre ensemble. Tant qu’ils prennent du plaisir sans se prendre la tête, ils seront partants.

 

 

You may also like

Leave a comment