Les frères Goubau : 2 Belges conquérants du Red Bull 400

Le 15 avril dernier, La 2e édition de BueRun à Liège avait vu les frères Goubau l’emporter en duo et s’offrir du même coup leur voyage et leur inscription au Red Bull 400. Petite piqûre de rappel, il s’agit de la course de courte distance la plus extrême au monde : remonter les 400 mètres d’un tremplin de saut à ski, en défiant une pente jusqu’à 79% au plus fort de son inclinaison !

En 2015, le duo de choc envoyé en Autriche suite à leur victoire à BueRun, Vincent Wirtgen et Julien Charlier, avait déjà créé la surprise en se classant respectivement 18e et 19e. Cette année, Johan et Thomas Goubau ont réalisé une meilleure performance encore en allant décrocher les 6e & 21e places de la course finale. Sur plus de 1.500 participants !

Lors des courses qualificatives, Johan s’est directement assuré une place en finale puisqu’il est arrivé 1er de sa série. Thomas, quant à lui, a également pu se classer parmi les 70 meilleurs chronos sur toutes les séries, afin de courir le sprint final aux côtés de son frère. Au terme des qualifications, les 2 frères racontent : « l’effort est ultra intense, ça brûle dans tout le corps à l’arrivée ! Les jambes tremblent et la tête tourne avec cette chaleur accablante … ».

Heureusement, les 2 Belges ont eu un peu de temps avant la finale, et ils ont pu récupérer correctement. « On est passé au stand de massage, et on a ensuite enchaîné avec un petit saut dans la piscine à côté du site de l’événement ». Johan et Thomas ont été impressionnés par tout ce qui gravitait autour du Red Bull 400 : le public ultra enthousiaste, les drônes et caméras, l’hélicoptère, les avions de démonstration de l’équipe Red Bull … De quoi faire monter un peu plus encore la pression et leur donner envie de bien faire, de mieux faire, en finale.

Johan explique comment il géré sa course, pour aller chercher cette très belle 6e place : « Surtout, il ne fallait pas partir trop vite, pas sur un sprint, mais plutôt gérer l’effort pour être capable de courir le plus longtemps possible. Sur la 1ère section de la pente, j’ai pu remonter de nombreux concurrents pour me placer 3e. Tout se passait bien, j’étais en confiance, mais je me suis malheureusement fait dépassé par 3 autres concurrents dans la dernière portion. C’est un peu décevant, mais je ne m’attendais quand même pas à réaliser un si bon résultat ».

Ce qui nous permet d’ores et déjà aussi de challenger les participants du prochain BueRun, le vendredi 21 avril 2017 : peut-être arriverons-nous à faire émerger un duo qui parviendra ensuite à aller chercher un podium au Red Bull 400 ? Le défi est lancé !

You may also like

Leave a comment